Saint Grégoire le Grand a écrit au sujet de cet Isaac 2.
Il vint en Italie à l'époque des Goths et entra dans une église pour prier, dans la ville de Spoleto. Il implora le portier de lui permettre de rester enfermé dans l'église la nuit durant. Et ainsi, il passa toute la nuit en rpière, demeurant au même endroit. La même chose eut lieu le lendemain, et encore la nuit d'après. Le portier le traita d'hypocrite et lui donna un coup de poign. Aussitôt, le portier devint fou. Voyant que le portier était terriblement tourmenté, Isaac se coucha sur lui et les esprits diaboliques s'en allèrent et le portier fut guérit. En entendant cet incident, toute la population de la ville s'attroupa autour de ce surprenant étranger. Ils lui offrirent argent et propriété, mais il déclina leurs offres, n'accepta rien et se retira dans la forêt où il se bâtit une cellule pour lui-même, qui fut rapidement transformée en un grand monastère. Isaac fut connu pour le don des miracles, et en particulier pour son "don du discernement." En une occasion, il ordonna aux frères d'apporter toutes les houes au vignoble et de les y laisser. Le lendemain matin, Isaac partit avec les frères pour le vignoble et ils amenèrent un repas. Les frères furent perplexes. Pour qui était ce repas, puisqu'il n'y avait pas d'ouvriers? En arrivant au vignoble, il y avait autant d'hommes à creuser qu'il n'y avait de houes. Voici ce qui s'était produit : ces hommes vinrent en voleurs pour s'emparer des houes, mais par la puissance de Dieu, ils furent retenus à creuser toute la nuit. En une autre occasion, 2 hommes à moitié vêtus virent à Isaac, cherchant à avoir des vêtements de lui. Isaac envoya un moine à un arbre creux le long de la route, lui demandant d'en ramener tout ce qu'il y trouverait. Le moine partit, trouva quelques vêtements et les ramena au monastère. L'abbé prit ces vêtemetns et les donna aux mendiants. Les mendiants furent extrèmement honteux lorsqu'ils reconnurent leurs propres vêtements qu'ils avaient caché dans cet arbre.
Une fois, un homme envoya 2 ruches au monastère. Le moine en cacha une en chemin et amena l'autre au monastère et la donna à l'abbé. Le saint lui dit : "Sois prudent en repartant. Car la ruche que tu as laissée en chemin est à présent occupée par un serpent venimeux qui s'y est introduit. Sois prudent, dès lors, qu'il ne te morde pas."




Back

PayPal