La sainte martyre Thomaïda naquit dans une famille Chrétienne de la ville d'Alexandrie. Durant sa jeunesse, on l'éduqua dans la piété et l'amour des Saintes Ecritures.
A 15 ans, on la marria à un pècheur, lui aussi chrétien. Le jeune couple vécut dans la maison de la famille de l'époux, où sainte Thomaïda était appréciée pour sa douceur, sa gentillesse, sa vertu et sa prudence.
Son beau-père, poussé par le démon, était captivé par sa beauté. Une nuit que son fils était parti à la pèche, il tenta d'amener sa belle-fille à commettre l'adultère avec lui. Sainte Thomaïda tenta en vain de sermoner cet homme sans raison, lui rappelant le Jugement Dernier et la punition du péché. Furieux par la résistance de sainte Thomaïda, il prit une épée et la menaça de mort. Mais sainte Thomaïda répondit résolument : "Même si vous me coupiez en deux, je ne désobéirais pas aux Commandements du Seigneur". Emporté par sa passion, le beau-père leva son épée et l'abattit sur sainte Thomaïda. La sainte reçut la mort du martyre pour sa prudence et sa Foi dans les Commandements de Dieu en l'an 476.
La punition divine attendait l'assassin. Il devint instantanément aveugle et ne peut trouver la porte pour s'enfuir. Au matin les compagnons de l'époux de la sainte arrivèrent. Ils ouvrirent la porte, découvrirent le cadavre de la sainte, et le vieil homme couvert de sang. L'assassin avoua sa faute satanique et demanda la peine de mort.
A cette époque arriva à Alexandrie, venant de son skite du désert, le moine Daniel [Abba Daniel, des Apophtegmes]. Il demanda aux moines du proche monastère d'Oktodecadia d'emporter le corps de la martyre et de l'enterrer dans le cimetière du monastère. Certains des moines étaient perplexes, se demandant comment il pourrait être possible d'ensevelir une femme parmi des moines. Le moine Daniel répondit : "Cette femme est une mère pour moi et vous. Elle est morte pour la pureté".
A près des funérailles solenelles, le moine Daniel rejoignit son skite. Peu après, un des jeunes moines vint se plaindre à lui, il était tourmenté par des passions charnelles. Le moine Daniel lui ordonna d'aler et de prier sur la tombe de la sainte martyre Thomaïda. Le moine suivit le conseil de l'Ancien. Pendant qu'il priait, il tomba dans un léger sommeil. Sainte Thomaïda lui apparut et lui dit : " Père, recevez ma bénédiction et allez en paix".
A son réveil, le moine se sentit dans la joie et l'âme en paix. Et après cela, il n'eut plus à livrer le combat contre les passions charnelles. Abba Daniel lui expliqua : "La bénédiction était un don de la prudence de la martyre; les oeuvres ascétiques de pureté ont une telle puissance devant Dieu".
Par la suite, nombre de gens trouvèrent sur la tombe de sainte Thomaïda tant la joie spirituelle que la libération de leurs passions charnelles. Les reliques de sainte Thomaïda furent transférées à Constantinople dans un monastère de femmes. En 1420, l'archidiacre Russe Zosime, en pélerinage, les y contempla.




Back

PayPal