Théodore souffrit pour la Foi en Christ à Perge, en Pamphylie, durant le règne d'Antonius. Théodore était jeune et beau. Lorsque le gouverneur le choisit, avec d'autres jeunes garçons, pour être envoyés à la cour impériale pour y servir, Théodore objecta et déclara qu'il était Chrétien. De ce fait, il fut soumis à toutes sortes de tortures et fut jetté au feu. Mais de l'eau jaillit du sol et éteignit le feu. Le gouverneur attribua cela à de la magie de Théodore. Mais le martyr lui dit : "Ce n'est pas l'oeuvre de ma puissance mais Christ mon Dieu. Si tu veux connaître la puissance de tes divinités, allume un autre feu et jettes-y un de tes soldats, et alors j'espère que tu verras leur puissance, et la Toute-Puissance de mon Dieu." De fait, le gouverneur voulut jetter un de ses soldats dans le feu, mais eux, de peur, implorèrent de jetter à leur place Dioscorus, le prêtre païen. Ce prêtre païen supplia le gouverneur de jetter l'idole de Zeus et les autres idoles, et si c'était des dieux, alors ils pourraient facilement se sauver eux-mêmes. Dioscorus dit cela parce qu'il s'était tourné vers le Christ dans son coeur, à la vue du miracle qui avait eu lieu avec saint Théodore. Apprennant cela, le gouverneur condamna Dioscorus à la mort par le feu; furent aussi livrés à la mort par le gouverneur, avec Théodore et les 2 soldats, Socrates et Dionysius, et la mère de Théodore, Philippa. Théodore fut crucifié sur une croix, sur laquelle il expira après 3 jours. Socrates et Dionysius furent percés de flèches, et Philippa fut décapitée. Tous furent couronnés des couronnes de gloire dans le Royaume du Christ.




Back

PayPal