Sainte Parasceva vécut durant le 3ième siècle dans une famille riche et pieuse. Les parents de la sainte vénéraient particulièrement le vendredi, jour de la Passion du Seigneur, et dès lors appelèrent leur fille Paraskeve, qui en grec signifie "vendredi".
De tout son coeur, la jeune Parasceva aimait la pureté et la douceur de la vie virginale, et elle fit voeu de célibat. Elle voulait dévouer toute sa vie à Dieu et illuminer les païens de la Lumière du Christ.
Du fait de sa confession de la Foi Orthodoxe, les païens hors d'eux-mêmes s'emparèrent d'elle, et l'amenèrent au gouverneur de la ville. Ils demandaient qu'elle offre un sacrifice impie aux idoles païennes. D'un coeur ferme, et confiante en Dieu, la sainte refusa de se soumettre. Dès lors, ils lui firent subir de grandes tortures : après l'avoir dénudée, ils l'attachèrent à un arbre et la battirent avec des perches. Puis les bourreaux s'acharnèrent sur son pur corps avec des tiges d'acier. Finallement, ils la jettèrent en prison, démolie par la torture, et le corps lacéré jusqu'aux os. Mais Dieu n'abandonna pas Sa sainte qui souffrait, et elle guérit miraculeusement. Ne tenant pas compte de ce divin miracle, les exécuteurs reprirent leurs tortures sur sainte Parasceva, et finallement, lui tranchèrent la tête.
Sainte Parasceva a toujours bénéficié d'un amour particulier et d'une grande vénération dans le peuple Orthodoxe. Nombre de pieuses coutumes et observances lui sont associées. Dans les anciens récits Russes de Vies de Saints, le nom de la grande martyre est écrit ainsi : "Sainte Parasceva, aussi appelée Piatnitsa [ en russe : vendredi ]". Les églises dédicacées à sainte Parasceva dans l'antiquité portaient le nom de Piatnitsa. Les petites chapelles latérales dans la Rus' portaient ce même nom. Les simples fidèles Russes appelaient la martyre Parasceva de diverses formes du nom russe, Piatnitsa, Piatina, Petka. Les icônes de sainte Parasceva étaient particulièrement vénérées et ornées par les fidèles. Les iconographes Russes la dépeignent habituellement comme une austère ascète, de petite taille, avec une couronne radieuse au dessus de sa tête. Les icônes de la sainte gardent les maisonnées pieuses et joyeuses. Par croyance d'Eglise, sainte Parasceva est la protectrice des champs et du bétail. Dès lors, en son jour de Fête, c'est la coutume d'apporter des fruits à l'église pour qu'ils soient bénis. Ces objets bénis sont conservés jusqu'à l'année suivante. De plus, sainte Parasceva est invoquée pour la protection du bétail contre les désastres. Elle guérit de plus nombre de gens contre de graves maladies tant de l'âme que du corps.




Back

PayPal