Profitant des rivalités constantes qui opposaient les principautés chrétiennes de Russie au début du 13e siècle, les hordes barbares, venues des confins de l'Asie centrale, envahirent la Russie du Sud en détruisant et pillant tout sur leur passage. En 1240, les Tatares marchèrent sur Kiev, la prirent et la pillèrent, ainsi que la fameuse Laure des Grottes.

Le prince Michel commença par fuir devant l'ennemi supérieur en nombre. Il abandonna Kiev au pillage, mais se repentant bientôt de son manque de courage et d'espérance en Dieu, il se rendit de son propre gré auprès du souverain mongol à la Horde d'Or, afin d'attirer sur lui la colère du khan et la détourner de son peuple. Le perfide tyran chercha alors à le séduire par des promesses et lui demanda d'adorer le buisson et de passer à travers le feu, selon la coutume idolâtre. Michel et son compagnon Théodore acceptèrent de se soumettre au khan comme souverain terrestre, mais refusérent d'obéir à ces coutumes impies: «ne voulant pas être Chrétien seulement de nom». Comme ses amis boïars lui proposaient de s'enfuir pour échapper au châtiment promis par le khan, Michel refusa énergiquement. Et celui qui avait montré de la faiblesse à l'heure de la bataille, s'offrit alors au Martyre avec une héroïque bravoure. Il fut décapité le 20 septembre 1246. Ses Reliques étaient vénérées avec une grande dévotion à Moscou, dans l'église des Saints-Archanges.




Back

PayPal