Josué, reçoit l'ordre de recommander au peuple d'observer la loi de Dieu; il envoie des explorateurs qui entrent dans Jéricho. Le roi de ce pays l'ayant appris envoie chez Raab, la courtisane, qui les avait reçus, des hommes chargés de les saisir. Celle-ci cache les explorateurs et, en retour de ce bienfait, demande le salut pour sa maison lorsque la ville sera prise, ce qu'ils promettent. A leur retour, ils racontent ce qui est arrivé.
Josué ordonne au peuple de traverser le Jourdain. Ils le passent à pied sec et dressent douze pierres au milieu du camp. Les rois amorrhéens, au delà du Jourdain, et les rois (539) phéniciens, apprenant que les Israélites avaient passé le fleuve à pied sec sont effrayés et pleins d'épouvante. Alors Josué, ayant pris des couteaux de pierre, circoncit les Juifs. Car, ils avaient passé quarante ans dans le désert et, à cause de cela, la plupart n'avaient point été circoncis, même parmi les hommes en état de porter les armes, et ils étaient morts incirconcis; à leur place furent substitués leurs fils que Josué circoncit parce qu'ils ne l'avaient point été durant la marche dans le désert. Ensuite, ils firent la pâque. Et du jour où ils mangèrent les azymes avec le blé provenant de cette terre, la manne cessa de tomber.
Dieu commande à Josué de se déchausser et de faire le tour de Jéricho, avec l'arche et les trompettes, pendant sept jours. Après ce temps, les murailles tombèrent d'elles-mêmes. Il est manifeste que l'on commença alors à rompre le sabbat, car, de quelque façon que l'on compte, il est nécessaire que le sabbat soit tombé dans l'un de ces jours. Raab est épargnée avec sa famille; elle habite au milieu d'Israël. La ville est livrée aux flammes et frappée d'anathème ; Josué maudit celui qui la rebâtirait. Achar avait volé l'un des objets frappés d'anathème, et le peuple est vaincu dans l'attaque d'une autre ville. Josué prie Dieu, qui ordonne de faire disparaître l'anathème. Achar est découvert et convaincu de vol; il est lapidé avec ses fils et ses filles.
Josué engage le combat et prend Gaza qu'il livre aux flammes. Douze mille hommes périssent dans la ville et le roi est attaché à une potence. Les rois des Amorrhéens,' des Chananéens et d'autres se réunissent pour faire la guerre aux Israélites. Josué élève un autel de pierres non polies, et il. écrit en ce lieu le Deutéronome. Une moitié du peuple se tient près de la montagne de Gébal et l'autre près de la montagne de Garizim. Ensuite, vient ce qui se passa à l'égard des Gabaonites. Car, effrayés par la renommée des Israélites et ayant appris de quelle façon ils avaient vaincu dans les combats, ils les viennent trouver, portant des vêtements usés, avec des pains desséchés, et des sandales usées, et ils disent au peuple qu'ils arrivent d'une terre éloignée, donnant comme preuve de leur lointaine demeure leurs vêtements, leurs pains, leurs chaussures. Ils disaient que tout cela s'était usé par le trajet, et qu'ils étaient venus pour faire une alliance pacifique avec eux. Les Israélites firent alliance sans avoir consulté Dieu. Lorsqu'ils reconnurent qu'ils avaient été trompés et que les Gabaonites n'habitaient pas au loin, mais à petite distance, parce qu'ils ne pouvaient les attaquer contre leur serment ils en firent des esclaves chargés de couper le bois et de porter l'eau. Ainsi s'accomplit la prédiction de Noé: « Chanaan est un enfant réduit en servitude (Gen. IX, 25), » car c'est de lui que descendait ce peuple.
Adonibezec, roi de Jérusalem, apprit que les villes de Jéricho et de Gaza avaient été prises, que les Gabaonites s'étaient livrés aux enfants d'Israël, et il entreprit de leur faire la guerre, avec l'aide de plusieurs rois alliés. Ils appellent Josué à leur secours. Il vient, engage le combat et met les ennemis en fuite ; une grêle tombe du ciel sur eux et la grêle en tue plus que les enfants d'Israël par le glaive. Alors le soleil demeura immobile du côté de Gabaon et la lune du côté de la vallée d'Elom, et Josué mit à mort tout le peuple ennemi et cinq rois. Il s'empare de Macéda, de Lebna, de Lactlis, d'Odola, d'Hébron, de Dabir, de toute la région de la montagne et de celle de la plaine. Plusieurs autres rois s'avancent avec leurs armées et Josué les extermine. Leurs noms sont indiqués, de même que celui de leurs villes et le nombre de leurs guerriers.
Dieu ordonne à Josué de partager aux Israélites la terre promise. Il décrit ce que chaque tribu obtient en partage et ce qui est abandonné aux lévites, Josué met les tribus de Ruben et de Gad et la demi-tribu de Manassé en possession des terres qui leur avaient été assignées du vivant de Moïse. En se séparant, ils élevèrent un autel sur les bords du Jourdain, ce qui fut une cause d'inquiétude pour les autres tribus. Car on avait pensé que c'était une marque de défection. On envoya donc pour leur adresser des reproches, mais eux se justifiaient en disant qu'ils n'avaient point bâti l'autel en signe de défection. C'est, dirent-ils, pour que vos fils ne disent point à nos fils qu'ils sont des étrangers pour eux, parce que le Jourdain (540) coule au milieu d'eux et les sépare, cet autel sera un monument pour que vos fils ne puissent dire à nos fils : Vous n'êtes pas la portion du Seigneur. Et de la sorte ils persuadèrent aux autres tribus de ne point leur faire la guerre.
Josué rassemble ensuite les Israélites. Il leur rappelle tous les bienfaits de Dieu; il les exhorte à garder la loi; il leur annonce les maux qui leur sont réservés s'ils ne l'observent point, et ensuite il meurt. Le grand prêtre Eléazar meurt également et Phinées, son fils, obtient le sacerdoce à sa place. Bientôt, les fils d'Israël adorèrent les idoles, et ils furent livrés entre les mains d'Eglon, roi de Moab, qui les tint en servitude pendant dix-huit ans.







Back

PayPal