A l'époque du patriarche d'Alexandrie Jean le Miséricordieux, un jeune moine apparut qui, à peine arrivé, compila une liste de toutes les prostituées à Alexandrie. L'ascèse de ce jeune moine était exceptionnelle et unique. Durant la journée, il s'offrait pour accomplir les plus pénibles tâches, et la nuit, il entrait dans des maisons de débauche, donnait l'argent gagné à quelque prostituée, et s'enfermait avec elle dans la chambre la nuit durant. A peine étaient-ils enfermés, Vitalis suppliait la femme de se coucher et de dormir, et lui passait toute la nuit dans un coin de la chambre, en prière avec Dieu, pour la pécheresse. C'est ainsi qu'il préservait la femme de pécher au moins une nuit. La nuit suivante, il allait en voir une autre, la troisième nuit, une troisième, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il les ai toutes visitées, et alors il recommença avec la première. Par ses conseils, nombre de pécheresses abandonnèrent leur honteux commerce. Certaines se marrièrent, d'autres entrèrent au couvent, et d'autres encore entreprirent un métier avec des revenus honorables. Vitalis interdisit à toutes ces femmes de révèler la raison pour laquelle il les visitait. De ce fait, Vitalis devint un scandale pour tout Alexandrie. Les hommes commençèrent à crier sur lui, à lui cracher dessus, et à le battre en rue. Il supporta tout cela avec patience, ne laissant ses bonnes oeuvres connues que de Dieu et cachées des homme. Lorsqu'il mourrut, tout fut connu à son sujet. Nombre de miracles de guérisons eurent lieu à sa tombe. Des gens de tous lieux vinrent y amener leur malades. Couvert de crachats par les hommes, il fut et reste glorifié par le Dieu Omniscient.




Back

PayPal