L'Evangéliste Luc peignit lui-même cette icône sur bois. Quand la très sainte Mère de Dieu le vit, elle fut enchantée de cela et le bénit. Saint Luc présenta l'icône à Théophile, un homme public, pour qui il écrivit les Actes d'Apôtres. L'icône fut par la suite emmenée d'Antioche à Jérusalem, et de là envoyée par l'impératrice Eudokia à Constantinople, comme don pour Pulchérie, la dévote soeur de l'empereur. Pulchérie la plaça dans l'église de Blachernae, qu'elle avait elle-même fondée. La très sainte Mère de Dieu apparu un jour à deux aveugles et les guida dans l'église vers son icône, et y restaura leur vue à tous deux. Pour cette raison, l'icône est connue comme `Hodigitria' - `Celle qui montre le chemin'. Quand les armées du roi Perse, Chozroes, et de Kagan, chef des Scythes, attaquèrent Constantinople, le patriarche Serge porta l'icône autour des remparts de la ville, et la très sainte Mère de Dieu sauva les Chrétiens des infidèles. Les forces de l'ennemi devinrent confuses, la mer se déchaîna et les navires se mirent à couler. Les soldats ennemis restés en vie sauvèrent leur vie en s'enfuiant. Depuis lors, une commémoration de ce miracle accompli par la très sainte Mère de Dieu a lieu le Samedi de la 5ième semaine du Grand Carême, avec la lecture de l'Acathiste. Durant la période iconoclaste, cette icône fut emportée au monastère du Pantocrator et scellée dans un mur avec une lampe allumée pendant devant elle. Elle fut retrouvée par la suite, intacte de son emmurement.




Back

PayPal