Saint Procope était fils de riches marchands de Lubeck, en Allemagne, et fut élevé dans la foi catholique romaine. En séjour pour ses affaires à Novgorod, il fut touché par la beauté de l'Orthodoxie et reçut le Saint Baptême. Comme il désirait parvenir désormais à la perfection de la vie chrétienne, il distribua tous ses biens aux pauvres et entra au monastère de Choutyn, près de Novgorod. Une fois formé dans l'obéissance et dans les autres vertus monastiques, il quitta le Monastère et se rendit à Oustioug, pour y mener, à l'imitation de Saint André (cf. 28 mai), l'ascèse rare et périlleuse de la folie en Christ, qui était encore inconnue en Russie.

Tout le jour, il parcourait la ville en s'offrant de plein gré à la dérision et aux injures des passants, et il passait ses nuits, sous le porche de la Cathédrale, à prier pour ceux qui lui avait fait tort, en répétant ces paroles du Seigneur lors de la Passion: « Père, pardonne-leur. Ils ne savent pas ce qu'ils font » (Luc 23:34). Vêtu de guenilles incapables de le réchauffer pendant l'hiver, il n'acceptait de nourriture que des pauvres et des gens pieux, refusant toute aumône de la part des riches. Une nuit d'hiver particulièrement glaciale, ne supportant plus le froid, il alla demander asile à des pauvres gens qui le mirent à la porte. Il essaya alors de se réchauffer auprès de chiens errants, mais ceux-ci s'enfuirent. Resté seul, Procope se tourna vers Dieu, sa seule espérance, et un Ange vint alors le réchauffer.

Par ces labeurs ascétiques et cet abandon complet à la divine providence, le bienheureux reçut le don de prophétie. Un dimanche, il prit la parole dans la Cathédrale, exhortant les habitants de Novgorod au repentir, pour échapper à une grêle de feu qui allait s'abattre sur la ville de la même manière que sur Sodome et Gomorrhe. Comme les Chrétiens lui avaient répondu par des moqueries, il continua sa prédication, pendant trois jours, à travers les rues, mais sans plus de succès. Quand la semaine s'acheva, un immense nuage, noir et terrifiant, recouvrit la contrée de ténèbres accompagnées d'éclairs et de coups de tonnerre qui ébranlaient les édifices. Le peuple effrayé et réalisant sa faute se précipita en foule à la Cathédrale, où Saint Procope se tenait devant l'Icône de l'Annonciation, demandant à la Mère de Dieu d'intercéder en faveur de la cité. Tous se joignirent à sa prière, et l'on vit alors s'écouler de l'Icône une huile dont l'odeur céleste dissipa l'atmosphère suffocante. L'orage s'éloigna vers une forêt voisine qu'il ravagea par une grêle d'une violence inouïe, accompagnée de chutes de pierres brûlantes. L'huile miraculeuse fut recueillie en grande quantité, et elle guérit de nombreux malades.




Back

PayPal