Ce sont les Grecs qui nous disent ainsi le nom de la Samaritaine qui rencontra Jésus au puits de Jacob et dont saint Jean (chapitre 4. versets 4 à 42) nous parle lorsqu'elle reçut la révélation de la grâce, "source jaillissante en vie éternelle." Selon une tradition, elle serait partie à Carthage où elle mourut, oubliée, dans une prison avec l'un de ses fils.
Selon une autre tradition, elle serait restée en Galilée où l'un de ses fils officier romain, Victor, chargé de persécuter les chrétiens, multipliait au contraire les conversions. Beaucoup d'entre eux furent condamnés à mort et exécutés avec elle et lui. Ce dernier sert à "donner un patron" au prénom Hector, pour lequel il n'existe aucun saint.
Il est peut-être utile de rappeler l'étymologie grecque "photos", la lumière et donc son équivalent latin, "lux, lucis", la lumière, comme Lucie.

Autre biographie:
Une légende grecque identifie Photine à la femme à qui Jésus aurait parlé de l’évangile de Saint-Jean. Après avoir parlé de Jésus à ses voisins, elle continue à prêcher l’évangile, puis est arrêtée et emprisonnée; elle décède au bout de trois ans. Selon une autre légende, elle aurait subi le martyr en compagnie de ses deux fils Joseph et Victor sous le règne de Néron; elle aurait aussi converti la propre fille de Néron au christianisme, de même qu’une centaine de ses domestiques.




Back

PayPal