Gédéon était Grec de naissance, de parents très pauvres. Durant sa jeunesse, il fut forcé à apostasier pour l'islam. Se repentant, il s'enfuit à la sainte Montagne de l'Athos, où il reçut la tonsure monastique au monastère de Karakallou. Désirant le martyre pour le Christ, il reçut la bénédiction de son père spirituel et retourna au lieu où on l'avait fait devenir musulman. Là, devant les Turcs, il confessa ouvertement la Foi Chrétienne et dénonça Mahomet comme faux prophète. Les Turcs lui rasèrent la tête, le plaçèrent à l'envers sur un âne et le traînèrent ainsi dans les rues de la ville, mais il se réjouissait d'être ridiculisé pour l'amour du Christ. Alors ils lui hachèrent les doigts et les orteils avec une hache, comme ils avaient fait autrefois à saint Jacques le Perse (27 novembre). Pour finir, ils le jettèrent dans un lieu remplit d'excréments, où il rendit sa sainte âme à Dieu, en 1818, à Trnovo, en Thrace. Ses reliques miraculeuses sont conservées dans l'église des Saints Apôtres au village de Trnovo, et on trouve une autre partie de ses reliques au monastère Karakallou.




Back

PayPal