Conseiller successif de trois empereurs de Constantinople à partir de 963, il sut habilement négocier avec les envahisseurs arabes en Crète. S'étant retiré de ces importantes charges, il consacra le reste de sa vie à regrouper les "vies des saints", dispersées dans d'innombrables manuscrits, à les rédiger en des textes compréhensibles. Il fit le même travail avec divers écrits ascétiques de saint Basile et de saint Macaire. Il composa également une grande chronique universelle de l'Eglise. D'où ce surnom de "métaphraste", "auteur d'interprétations".
...Ce que Syméon Métaphraste nous invite à faire dans une prière que la liturgie des Eglises d'Orient propose aux fidèles: "Toi qui, grâce à la descente de l'Esprit as fait de tes disciples saints des vases d'honneur, fais de moi une demeure digne de sa venue. Toi qui dois venir à nouveau juger l'univers en toute justice, permets à moi aussi de me présenter à toi, mon Juge et mon Créateur, avec tous tes saints, pour te louer et te chanter éternellement, avec ton Père éternel et ton Esprit très saint, bon et vivifiant, à présent et pour toujours".




Back

PayPal