L'Eglise grecque fait mémoire des néo-martyrs, Jacques, moine de l'Athos et de ses disciples, Jacques le diacre et le moine Denys. Jacques était berger puis s'en vint à Constantinople, pourvoyeur en viande de la cour ottomane. A la suite de longues discussions avec un Turc, il voulut approfondir sa foi chrétienne et c'est ainsi qu'il partit en pèlerinage pour la sainte Montagne de l'Athos où il fut un conseiller spirituel très écouté. Il quitta l'Athos pour l'un des monastères des Météores en Grèce. Quelque temps plus tard, l'évêque de Trikkala, qui ne s'entendait pas avec saint Jacques, le dénonça au gouverneur turc pour "menées subversives". Après la Sainte Liturgie, des soldats vinrent pour l'arrêter. Il les invita à prendre un repas avec lui et deux autres de ses disciples. Puis ils furent emprisonnés. Bien qu'aucune charge ne fut retenue contre eux, ils furent transférés à Andrinople où des bourreaux s'amusèrent à leur faire subir d'effroyables tortures, sans jamais ternir leur joie et leur foi en Jésus-Christ. Ils consommèrent leur martyre par pendaison.




Back

PayPal