Ce saint martyr, prince des Goths d'Espagne, abandonna l'hérésie Arienne et fut converti à l'Orthodoxie. Son père Léogivild était roi des Goths, et Arien. Ni les flatteries ni les menaces ne furent à même de ramener son fils à son ancienne croyance. Dès lors, Léogivild donna des ordres pour le faire jetter en prison.
Pour Pâques, alors qu'Hermeningild gisait là dans les chaînes, Léogivild envoya un évêque Arien en prison, afin que son fils recoive la vile communion des hérétiques. Le roi offrit de libérer Hermenegild et de le rétablir dans son ancienne position s'il partageait cette communion. Le saint, cependant, rejetta l'évêque Arien, lui reprochant son hérésie. Un prêtre Orthodoxe vint secrètement en prison et administra les Vivifiants Mystères du Christ à saint Hermenegild.
Lorsque l'évêque Arien rapporta les paroles de saint Hermenegild au roi, ce dernier ordonna de l'exécuter. Après avoir été décapité, on entendit les Anges chanter sur ses saintes reliques. Les fidèles glorifièrent Dieu en entendant cela, et le père du martyr se repentit de son crime.
Bien qu'il n'accepta pas l'Orthodoxie pour lui-même, il permit cependant que le saint évêque Léandre convertit son successeur Rekhardt à la vraie Foi. Après être devenu roi, Rekardt confirma l'Orthodoxie dans ses domaines.
Le récit complet de saint Hermenegild se trouve chez saint Grégoire le Grand, dans ses Dialogues (Livre 1, ch. 31).




Back

PayPal