Saint Leonid d'Ustnedumsk vécut dans le district Poshekhonsk de Vologda, où il était fermier. A l'âge de 50 ans, il vit en songe la Mère de Dieu, Qui lui dit d'aller sur la rivière Dvina, à l'ermitage Morzhevsk Nikolaev. Là il devait y prendre une Icône Hodigitria de la Mère de Dieu, et bâtir une église pour cette icône, sur la rivière Luz et le mont Turin.

Saint Léonid décida de ne pas suivre l'avis de la vision, pensant que ce n'était qu'un rêve, et se considérant indigne. Il partit pour le monastère du Lac Kozha, où il accepta la tonsure monastique, et y vécut 3 ans de labeurs et efforts ascétiques. De là, il partit pour le monastère de Solovki et y travailla dans la boulangerie.

La vision miraculeuse se répèta, et saint Léonid fut conseillé de ne pas s'opposer à la volonté de Dieu. Le vénérable homme partit pour l'ermitage de Morzhevsk, et après un an, il expliqua à l'higoumène Cornelius (1599-1623) l'ordre reçut de la Mère de Dieu. Ayant reçut de l'abbé tant la bénédiction que l'icône Hodigitria, le moine atteint la rivière Luz près du mont Turin, à 80 vesdres de la ville d'Ustiug, et y bâtit lui-même une hutte de broussailles. Les gens du coin, craignant que leur terre ne leur soit retirée pour être donnée au monastère du saint, l'obligèrent à retraverser la rivière et à s'installer dans un endroit sauvage et boueux.

A 30 vesdres de la ville de Lalsk, l'Ancien construisit une cellule et entama la construction d'un monastère. Pour drainer les marais, l'ascète creusa 3 canaux, de près de 2 kilomètres de long, de la rivière Luz jusqu'au lac Noir, et du lac Noir jusqu'au lac Saint, et de là jusqu'au ruisseau Noir. Pendant ces travaux harassants, il fut mordu par un serpent venimeux. Se confiant entièrement à la volonté de Dieu, saint Léonid décida de ne pas chercher de traitement médical, ni même de penser aux conséquences. Il partit dormir, et se réveilla guérit. En remerciement pour la Miséricorde de Dieu, il appela le canal "Nedumaya Reka" ("Rivière Non-planifiée"), et son monastère l'"Ustnedumsk" ("la bouche de Nedumaya").

Avec la bénédiction du métropolite Philarète de Rostov (par la suite, patriarche de Moscou et de toute la Rus', 1619-1633), saint Léonid fut ordonné hiéromoine en 1608. Dans la nouvellement bâtie église en l'honneur de l'Entrée de la Très Sainte Mère de Dieu au Temple, le hiéromoine Léonid installa l'icône Hodigitria, comme la Mère de Dieu le lui avait commandé. Du fait de ses pénibles labeurs sur la frontière, appelée la "Luzsk Permtsa", ce qui veut dire "le mouchoir de poche des sauvages Permiens", on a l'habitude de vénérer saint Léonide comme le premier illuminateur de ces régions lointaines.

Le moine dût mener de nombreuses luttes contre les sévères et inhospitalières forces de la nature. Bien que son système de canal avait assèché le marais, en temps de crue, la rivière Luz s'engouffrait dans le monastère. Vers la fin de sa vie, l'infatigable travailleur entreprit la construction d'un point de terre sur le lac Noir. Une église fut bâtie sur le nouveau site, consacrée en 1652. Saint Léonid mourrut à l'âge de 100 ans, le 17 juillet 1654. Il fut enterré dans l'église du monastère, où longtemps durant son rude et lourd cilice fut préservé, un rappel des travaux ascétiques du saint homme.

Il y a un tropaire de saint Léonid, et sa sainte icône se trouve dans les églises des lieux de ses combats.




Back

PayPal